Blog- la vie de plantes

31. mai, 2021

 

A l’Antiquité, les druides considéraient le trèfle rouge comme une plante sacrée et lui attribuaient le pouvoir de repousser les mauvais esprits.

Le trèfle rouge est riche en minéraux : calcium, magnésium, phosphore, potassium, et en oligo-éléments : bore, chrome, cobalt, cuivre, fer, zinc, sélénium, et en vitamine : C, E, K, groupe B. 

Sa  richesse est très importante pour les personnes âgées car le trèfle rouge reminéralise le corps et surtout les os, ce qui permet de lutter contre l'ostéoporose.  Un essai clinique mené aux Etats Unis a montré une atténuation de la perte osseuse au niveau du col du fémur et des vertèbres lombaires.

Le trèfle rouge contient aussi des isoflavones qui soulagent des symptômes de la ménopause, comme des bouffées de chaleur ou des fluctuations hormonales. 

Pour la médecine ayurvédique, cette plante est avant tout nettoyante, un remède contre “le sang sale”. Alors elle peut être utilisée pour soigner d’abcès, de furoncle mais aussi d'eczéma. Le trèfle est aussi efficace pour diminuer des engorgements des glandes lymphatiques dans le cas d’oreillons, parotides, etc.

Et le nettoyage du sang permet de lutter contre le développement du cancer.

Alors une tisane de fleurs du trèfle rouge de temps en temps, s'il vous plait.